Chantier La Praz · Chantier SMLP · Première Page

Realisation des 9 premiers Km du tunnel de base du Lyon-Turin

L’excavation des 9 premiers km du tunnel de base du Lyon-Turin est achevée : le 23 septembre 2019 le tunnelier « Federica » a abattu la dernière paroi rocheuse terminant ainsi la première section de la grande infrastructure européenne.

Parti de Saint-Martin-la-Porte au cours de l’été 2016, le tunnelier, qui a creusé la première partie de la galerie sud du tunnel de 57,5 km, est arrivé dans la grande chambre souterraine au pied de la descenderie de La Praz (une galerie de 2 480 m achevée en 2009) où Federica sera démontée.

Il s’agit d’une étape importante dans l’histoire de la ligne Lyon-Turin car elle constitue la première section du tunnel, où transiteront à partir de 2030, des trains de marchandises et de voyageurs

La cérémonie de percement du front d’excavation s’est déroulée en présence du secrétaire d’État en charge des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, et la participation de représentants des institutions européennes, nationales et locales de la France et de l’Italie.

Pour fêter cet événement, tous les corps de métiers impliqués dans la réalisation de l’infrastructure étaient présents : comme le veut la coutume dans les travaux souterrains, les opérateurs à bord du tunnelier ont été les premiers à traverser la roche percée, accueillis par les hôtes qui attendaient de l’autre côté. De manière symbolique, les ouvriers ont passé le relais à une jeune collègue qui poursuivra les travaux du tunnel de base. Les travailleurs font partie du groupement d’entreprises qui a remporté l’appel d’offres pour le premier lot de travaux, composé de Spie Batignolles TPCI, Eiffage TP, Ghella, CMC, Cogeis, Sotrabas et de professionnels de la Maîtrise d’œuvre assurée par Egis et Alpina.

Sous la houlette de la France, de l’Italie et de l’Union européenne, plus de 450 personnes ont participé aux travaux qui se sont déroulés 24h/24, 7j/7. Le personnel est principalement composé de français et d’italiens, dont environ 200 sont originaires de Maurienne et 70 % de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Le Lyon-Turin est le troisième employeur du territoire et les prochains travaux du tunnel côté français, mobiliseront plus de 2 000 emplois directs. 

Federica a atteint son objectif après trois ans d’excavation continue dans la section géologique la plus complexe du tracé, caractérisée par la présence de charbon et d’eau. Par ailleurs, le tunnel a été réalisé dans le respect des délais et du budget. Depuis, plus de 3 000 visiteurs, attirés par la technologie et le caractère extraordinaire des travaux, ont visité le chantier.  

23/09/2019 • #

Questo sito o gli strumenti terzi da questo utilizzati si avvalgono di cookie necessari al funzionamento ed utili alle finalità illustrate nella cookie policy. Se vuoi saperne di più o negare il consenso a tutti o ad alcuni cookie, consulta la cookie policy. Cliccando sul pulsante OK, scorrendo questa pagina o proseguendo la navigazione in altra maniera, acconsenti all'uso dei cookie. Est-ce que tu veux savoir de plus?

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close