Suivi de chantier - Archives
Suivi de chantier - Archives

Point sur les travaux : 30 km de galeries percées

Sans compter les limitations d’activité liées du coronavirus, 6 chantiers sont concernés pour la réalisation de la section transfrontalière du Lyon-Turin en France et en Italie. En mars 2020, plus de 30 km de galeries ont déjà été percées, soit plus de 18,5 % des 162 km d’ouvrages souterrains prévus : 2 tunnels parallèles, 4 descenderies, 204 rameaux de communication et 68 km de sondages et carottages, dans les deux pays

Sur le chantier de Saint-Martin-la-Porte, depuis l’achèvement des 9 premier km du tunnel où passeront les trains en septembre, l’excavation du front houiller, la zone la plus délicate de tout le tracé du tunnel se poursuit en méthode traditionnelle. Le tunnelier Federica est en cours de démontage à La Praz. 

A Saint-Julien-Montdenis, les travaux de la tranchée couverte se poursuivent des deux côtés de l’Arc. En rive gauche, les travaux de consolidation des digues visant à rehausser le terrain situé en zone inondable seront achevés en deuxième partie d’année, l’espace sera alors investi pour débuter les travaux de construction du tunnel dans la plaine de Saint-Jean-de-Maurienne. En rive droite, l’ensemble des terrassements ont été réalisés, ainsi que la paroi de soutènement nécessaire à la réalisation de la tranchée couverte.

Une fois la tranchée couverte réalisée, l’autoroute et la route départementale jusque-là déviées seront réinstallées à leur emplacement d’origine. 

Sur le bassin de Saint-Jean-de-Maurienne, les travaux du Poste d’Aiguillage informatique, qui permettra de gérer le trafic des trains et la mise en place de la zone de chantier du PEM se poursuivent. Un dispositif de communication à été installé dans la gare actuelle de Saint-Jean-de-Maurienne et à l’office du Tourisme permettant aux usagers et notamment aux touristes de disposer d’informations sur les travaux du PEM qui débuteront cette année pour une mise en service fin 2021.

A Chiomonte, en Val de Suse, les entreprises de maitrise d’œuvre et du groupement travaillent sur la finalisation du projet pour la réalisation des de 23 niches de de 3 mètres de large et d’une longueur de 30 à 40 mètres qui faciliteront le transit des engins de chantier vers le front d’attaque du tunnel de base. Par ailleurs, les opérations de maintenance et de support aux forces de l’ordre se poursuivent.

A Salbertrand, l’accès à la zone où sera installée l’usine à voussoirs du tunnel ont été effectués en février. Cela permettra de lancer les études sur la nature des matériaux présents sur site. A la même période, TELT a investi temporairement les terrains destinés aux mesures d’accompagnement pour la sauvegarde du papillon Zerynthia sur les communes de Chiomonte et Giaglione. 

Les articles pertinents

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies | Continuando ad utilizzare il sito, l'utente accetta l'uso dei cookie | En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies | PLUS

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close