Actualités · Première Page

Un soutien unanime des élus du territoire

La liaison ferroviaire internationale Lyon-Turin connaît une actualité particulièrement intense depuis un an avec d’une part, la confirmation par le Président de la République de l’engagement de la France aux côtés de l’Europe et de l’Italie dans la réalisation du tunnel de base lors du sommet franco-italien du 27 septembre 2017, et d’autre part la mention des accès français entre Lyon et Saint-Jean-de-Maurienne dans le rapport demandé par le Gouvernement au Conseil d’orientation des infrastructures présidé par Philippe Duron, rapport préparatoire au projet de loi d’orientation sur les mobilités annoncé pour l’automne.

Compte tenu de la complexité de ce dossier et des prises de position souvent passionnées qu’il suscite, Hervé Gaymard, Président du Conseil départemental de la Savoie a réuni aujourd’hui à l’Hôtel du Département à Chambéry une centaine d’élus représentants les collectivités locales, départementales, régionale, ainsi que des parlementaires de la Savoie, de la Haute-Savoie et de l’Isère pour un Séminaire de présentation et d’échanges consacré au Lyon-Turin. Pour éclairer les discussions et apporter la meilleure compréhension des enjeux, les interventions d’Hubert du Mesnil, Président de TELT, Jacques Gounon, Président du Comité pour la Transalpine Lyon-Turin, Thomas Allary, Directeur régional de SNCF Réseau, et Michel Bouvard, Vice-président du Département de la Savoie délégué au Lyon-Turin, co-auteur en 2015 du rapport parlementaire sur le financement du Lyon-Turin, ont précédé les débats.

Pour l’État, les Préfets de la Savoie et de la Haute-Savoie ont pu assister aux échanges et prendre acte de la position unanime des élus, fortement exprimée en faveur du Lyon-Turin. Cette unanimité est en parfaite cohérence avec la position adoptée par 80 grands élus dans le récent courrier daté du 21 mai adressé au Président de la République rappelant que la liaison Lyon-Turin «a été conçue comme un tout cohérent composé du tunnel transfrontalier et des voies d’accès à l’ouvrage », et que « c’est la réalisation coordonnée de l’ensemble des composantes du programme qui garantira sa pleine efficacité et toute sa pertinence, et par là même l’optimisation des importants investissements déjà engagés ».

Aujourd’hui, les élus ont tenu à souligner les enjeux économiques, environnementaux, sociaux du Lyon-Turin, et particulièrement la nécessité de développer le report modal de transport de marchandises de la route vers le rail. À partir d’une vision stratégique des transports de marchandises à travers les Alpes, en Europe et en lien avec la Route de la Soie, et en prenant connaissance de la croissance soutenue depuis 2013 des transports routiers de marchandises entre la France et l’Italie, les élus ont particulièrement exprimé le besoin de concrétiser sans délai les accès du Lyon-Turin, en cohérence avec le chantier en cours sur la section transfrontalière.

09/07/2018 • #, #

Questo sito o gli strumenti terzi da questo utilizzati si avvalgono di cookie necessari al funzionamento ed utili alle finalità illustrate nella cookie policy. Se vuoi saperne di più o negare il consenso a tutti o ad alcuni cookie, consulta la cookie policy. Cliccando sul pulsante OK, scorrendo questa pagina o proseguendo la navigazione in altra maniera, acconsenti all'uso dei cookie. Est-ce que tu veux savoir de plus?

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close