Environnement

ENVI_EAU_FRANCE
ENVI_EAU_FRANCE

Suivi et études dans les deux pays

La surveillance environnementale du tunnel de Chiomonte représente 5 % du budget du chantier : un investissement sans précédent parmi les grands travaux à l’échelle internationale. Dans tous les chantiers des mesures de requalification environnementale sont également prévues qui favoriseront l’écosystème initial une fois les travaux achevés.

Contrôles environnementaux rigoureux

L’engagement de TELT sur l’ensemble de ses chantiers est résumé dans le programme « Protégeons le territoire ». Cette orientation fondamentale porte sur l’environnement considéré comme habitat naturel et sur l’héritage historique et culturel des collectivités locales.

Les outils mis en place visent à ancrer le projet dans le territoire et un système de contrôles environnementaux à l’avant-garde. Ce dernier repose sur les bonnes pratiques déjà adoptées lors de l’excavation de la galerie de reconnaissance de Chiomonte, avec l’observation constante de 135 paramètres sur diverses composantes : sous-sol, risque hydrogéologique, eaux de surface et souterraines, air, vibrations, bruit et champs électromagnétiques.

Matériaux d’excavation sûrs et contrôlés

Le marin (matériaux excavés) extrait de la montagne est surveillé en permanence. Les contrôles rigoureux effectués sur les matériaux d’excavation au chantier de Chiomonte n’ont jamais révélé la présence de polluants au-delà des limites autorisées et le nouveau tracé réduit au maximum la possibilité de rencontrer des formations de roches amiantifères.

Toutefois, par mesure de précaution, la variante pour la mise en chantier prévoit une méthode ad hoc pour le traitement de ces matériaux, ainsi que des mesures de contrôle spécifiques pour le radon et l’uranium.

Les éventuelles roches amiantifères seront directement envoyées dans les galeries creusées pendant les travaux, sans jamais en sortir. Ce procédé est emprunté aux anciennes techniques d’exploitation minière et a déjà été testé avec succès pour le tunnel de Cesana Torinese. En effet, il ne nécessite aucun déplacement des matériaux à l’extérieur et permet d’éviter l’emprise au sol, puisque ce sont les galeries déjà creusées qui sont utilisées.

ambiente-vis
Evaluation d’impact sur la santé et protection de la biodiversité

Tous les chantiers de l’ouvrage sont également soumis à une évaluation d’impact sur la santé menée par la section de Médecine du travail de l’Université de Turin dans la zone de Chiomonte. L’évaluation d’impact sur la santé est une étude qui permet de mesurer l’effet éventuel d’un ouvrage sur la santé des citoyens.

À Chiomonte en particulier, les 62 000 relevés effectués par 40 stations durant les quatre années de travaux n’ont révélé aucun élément critique. L’étude rédigée par l’Université de Turin a mis en évidence le respect des valeurs environnementales à Chiomonte, ainsi que l’absence d’impact négatif sur la santé des citoyens habitant à proximité du chantier. Plus d’informations sur le site tuteliamoilterritorio.it

En outre, TELT a mis en œuvre des projets de protection de la biodiversité dans les zones affectées par les chantiers : de la protection du papillon Zerynthia polyxena, des loups et des ongulés en Italie au suivi des crapauds et des chauves-souris en France.