Environnement

ENVI_EAU_FRANCE
ENVI_EAU_FRANCE

Un projet respectueux de l’environnement

Le tunnel de base entre l’Italie et la France est un projet qui voit le jour dans le souci de la protection de l’environnement dans un cadre alpin complexe : un projet-phare du réseau TEN-T pour l’interconnexion des réseaux d’infrastructures nationaux et européens, mais surtout un ouvrage prioritaire dans le cadre des objectifs de décarbonation du Green Deal, le nouveau plan européen d’investissements de 1000 milliards d’euros.
E_SDG goals_icons-individual-rgb-09
La politique environnementale de TELT

La politique de TELT repose sur la condition préalable selon laquelle le développement du tunnel de base de la ligne Lyon-Turin, en tant qu’ouvrage de priorité européenne, se déroule dans le souci de la préservation des ressources et de l’exploitation des opportunités créées, avec une attention particulière portée à l’innovation selon les principes directeurs de la durabilité identifiés par l’Agenda 2030 des Objectifs de développement durable.

Approches pour la gestion des chantiers

En matière d’environnement, les lois et les réglementations du pays dans lequel les travaux sont réalisés sont les seules qui font foi.

TELT dispose toutefois d’instruments de contrôle de haut niveau harmonisés de part et d’autre de la frontière, inspirés par sa politique environnementale et axés sur l’obtention de la certification internationale relative aux systèmes de gestion environnementale, la norme ISO 14001:2015, qui représente la garantie d’une approche systématique et proactive de la gestion environnementale des chantiers, avec une attention particulière pour la relation avec le territoire et les autorités. TELT a toujours accordé une grande importance à son empreinte sur le territoire, en adoptant des précautions particulières (par ex. suivi à grande échelle des ressources hydriques avec de nombreux points de mesure en France et en Italie) et des mesures de contrôle extraordinaires des principaux paramètres environnementaux à partir de la phase des chantiers d’étude géognostique, qui constituent aujourd’hui le principal retour d’expérience.

Smarino SMLP
Poussières

Les chantiers de TELT sont réalisés dans le souci de réduire au maximum les nuisances sonores et les projections de poussières, en perfectionnant les méthodes et les systèmes mis au point à travers le monde, à partir d’autres grands chantiers comme ceux des tunnels de base suisses et du Brenner.

Valorisation des eaux

Le projet prévoit que toutes les eaux récupérées à l’intérieur des galeries, divisées par type d’utilisation (eaux potables, eaux chaudes, etc.) puissent être captées afin de pouvoir les valoriser au moyen d’une série de collecteurs qui les acheminent jusqu’à la tête.

Utilisation du sol

En France comme en Italie, plus de la moitié des surfaces concernées par des chantiers de l’ouvrage ne sont pas des milieux naturels à proprement parler mais des zones anthropisées et rudérales. Ceci témoigne de la prise en compte de la dimension écologique dans le choix et dans la définition des sites.

En Italie

ambiente-vis
Contrôles environnementaux

L’engagement de TELT sur l’ensemble de ses chantiers est résumé dans le programme « Protégeons le territoire ». Cette orientation fondamentale porte sur l’environnement considéré comme habitat naturel et sur l’héritage historique et culturel des collectivités locales.

Les outils mis en place visent à ancrer le projet dans le territoire et un système de contrôles environnementaux à l’avant-garde. Ce dernier repose sur les bonnes pratiques déjà adoptées lors de l’excavation de la galerie de reconnaissance de Chiomonte, avec l’observation constante de 135 paramètres sur diverses composantes : sous-sol, risque hydrogéologique, eaux de surface et souterraines, air, vibrations, bruit et champs électromagnétiques.

VISTA_cover 4-2017
Évaluation de l’impact sur la santé des habitants

À la faveur des bons résultats de l’expérimentation menée à Chiomonte, TELT soumettra tous les chantiers de l’ouvrage à une évaluation d’impact sur la santé menée par la section de Médecine du travail de l’Université de Turin dans la zone de Chiomonte.

L’évaluation a été réalisée pour la première fois pour la galerie géognostique de La Maddalena et consiste en une étude qui mesure l’éventuel impact de l’ouvrage sur les habitants : sur les 80 000 relevés effectués par 40 stations au cours des quatre années de travaux, aucun danger pour la santé n’a été mis au jour.

L’étude rédigée par l’Université de Turin a mis en évidence le respect des valeurs environnementales à Chiomonte, ainsi que l’absence d’impact négatif sur la santé des citoyens habitant à proximité du chantier.

En France

Concrete plant France
Réhabilitation des zones affectées

A la fin des travaux, TELT restituera les surfaces occupées par les sites aux collectivités territoriales après avoir réalisé les activités prévues pour améliorer globalement les différents environnements. Les interventions concerneront des zones déjà anthropisées, dédiées à des fonctions infrastructurelles ou constituées de zones industrielles abandonnées.

Comme sur le site de Saint-Martin-la-Porte, où une ancienne scierie abandonnée, à 3 kilomètres du site, est devenue la fabrique de pierres de taille pour le revêtement des tunnels. Parmi les actions du programme « Démarche Grand Chantier », l’usine employait plus de 100 personnes, dont 75% de locaux, tandis que le taux de production atteignait 90 unités par jour.

rospo calamita
Mesures pour éviter et réduire les impacts

Côté français, pas moins de 190 hectares ont été réservés à la biodiversité et 23 projets de compensation de la faune et la flore ont été lancés. Une centaine d’espèces protégées sont concernées par les interventions de TELT. 22 d’entre elles, dont la « tulipe de Maurienne » et le « crapaud calamite », sont des espèces « cibles », c’est-à-dire qu’elles font l’objet d’une attention particulière. 

Depuis le début des travaux, TELT a bénéficié d’un important soutien des écologistes ainsi que des partenaires de la région, dont le Conservatoire botanique national alpin et le Conservatoire d’espaces naturels de Savoie.

Matériaux d’excavation : économie circulaire et sécurité
TELT réalisera le tunnel de base suivant une stratégie durable pour la gestion des matériaux d’excavation. Les matériaux seront extraits pendant une période de 6 ans et largement valorisés pour la construction du tunnel : plu de 50 % sera utilisé pour la réalisation de voussoirs en béton et remblais ferroviaires. La partie qui ne pourra pas être réutilisée sera mise en dépôt sur des sites prévus à cet effet (qui dans la plupart des cas le résultat de la remise en état des zones affectées). De plus, TELT est en train de concevoir des outils innovants de valorisation, ainsi qu’une méthode de gestion binationale des matériaux valorisables, afin d’augmenter encore la partie destinée au réemploi et de viser à un chantier « zéro déchet ».