Nouvelle lecture du projet de Loi d’Orientation des Mobilites

Lyon-Turin au centre du débat lors de l’examen du texte.

L’Assemblée nationale a adopté en nouvelle lecture, mardi 17 septembre, le projet de loi d’orientation des mobilités par 364 voix pour, 130 contre et 52 absentions. Il doit désormais de nouveau être examiné au Sénat. 

Le ministre Jean-Baptiste Djebbari a tenu à affirmer que :

« ce projet se justifie notamment par le fait qu’il permettra un report modal. Un parallèle entre deux chiffres pourra sinon vous convaincre, du moins vous interpeller : 80 % des échanges entre la Suisse et l’Italie passent par le rail, contre seulement 8 % entre la France et l’Italie. Ce projet de ligne est pertinent parce qu’il permettra un report vers le ferroviaire ».

Le projet de loi prévoit la réalisation de la ligne ferroviaire internationale mixte fret/voyageurs entre Lyon et Turin, et en particulier la programmation des travaux de la section transfrontalière du tunnel jusqu’en 2023.

Les articles pertinents

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies | Continuando ad utilizzare il sito, l'utente accetta l'uso dei cookie | En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies | PLUS

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close