FEDERICA920-Chantier_SMLP_TELT_2017_TBM
FEDERICA920-Chantier_SMLP_TELT_2017_TBM

SMP4, pour Federica l’objectif se rapproche

À Saint-Martin-la-Porte, au mois de juin, le tunnelier Federica a parcouru 282 mètres, à raison de 9,4 mètres par jour. Cela signifie qu’il reste 600 mètres avant d’arriver à la caverne de démantèlement qui représente la fin de cette phase de travaux. La première section du tube sud du tunnel, sur laquelle transiteront des trains en provenance d’Italie et à destination de la France, sera achevée d’ici l’été. À l’heure actuelle, plus de 400 personnes travaillent sur ce chantier.

Le tunnelier chargé de la réalisation de cette galerie, qui est à l’œuvre depuis l’été 2016, a été conçu afin de faire face aux contraintes géologiques particulières de la zone. Construit en France, dans les usines de NFM Technologies du Creusot (Saône-et-Loire), il est équipé d’une tête de coupe d’un diamètre de 11,26 m et de 76 molettes, avec une puissance développée de 5 MW, soit l’équivalent de huit moteurs de Formule 1. Sa progression moyenne est de 100 mm par minute.

Ce chantier totalise 8 700 m de galerie creusés au tunnelier, auxquels s’ajoutent 1 555 m de galerie à creuser selon une méthode d’excavation conventionnelle. Au total, ce sont environ 1,3 million de m3de roches qui seront excavés.

Les articles pertinents

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies | Continuando ad utilizzare il sito, l'utente accetta l'uso dei cookie | En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation de cookies | PLUS

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close