Trois siècles d’histoire

Collezione_storica_TELT
Collezione_storica_TELT

Le passage des Alpes : une route millénaire

L’ambition de traverser les Alpes remonte à plusieurs siècles : d’Hannibal à Napoléon, des marchands de laine et de soie aux moines de la Via Francigena, en passant par les services postaux du XVIIIème. Une histoire qui se prolonge d’une autre façon mais avec la même vision : relier la montagne à l’avenir du Vieux Continent.

1844_carlo_alberto_museo_risorgimento_roma

1844

Les études pour le tunnel du Fréjus

L’ingénieur belge Henry Maus s’était vu confier la réalisation d’une étude sur la possibilité de construire une liaison ferroviaire entre le Piémont et la Savoie à travers les Alpes. À cette époque, il n’y avait que quelques kilomètres de voies ferrées en service dans toute l’Italie, toutefois le roi Charles-Albert et son gouvernement étaient déjà conscients de l’importance des liaisons ferroviaires transalpines.

1857_collezionestorica_4183

1857

Début des travaux du premier tunnel

Les travaux du tunnel du Fréjus commencent en 1857 à l’époque du Royaume de Sardaigne, mais le rattachement de la Savoie à la France en 1860 fait du tunnel une liaison internationale. L’excavation avait commencé avec les mineurs qui perçaient à la main des galeries destinées aux mines et s’était achevée par l’utilisation massive de marteaux perforateurs.

1868-telt-la_ferrovia_fell

1868

La ligne de chemin de fer Fell

Les Anglais avaient parié que la durée de construction du tunnel du Fréjus serait beaucoup plus longue que prévue et, en 1868, ils construisent la ligne de chemin de fer de montagne Fell, qui traverse le col du Mont-Cenis, avec de grandes difficultés. En 1871, le tunnel est achevé et la ligne de chemin de fer mise hors service.

1871_frejus_001

1871

L’inauguration du tunnel

Le 17 septembre 1871, le tunnel ferroviaire du Fréjus entre la France et l’Italie est terminé. Fortement désiré par Cavour, il était à l’époque le plus long du monde. Le dur labeur des mineurs, l’utilisation des nouveaux marteaux pneumatiques et de technologies ad hoc ont permis de réaliser en moins de 14 ans ce qui aurait nécessité 40 ans de travail avec des techniques traditionnelles.

PDF

1992

La France et l'Italie décident de construire le nouveau tunnel

Après que les gouvernements français et italien conviennent en 1990 d’étudier une nouvelle liaison, les deux États signent en 1992 un accord confirmant leur volonté de réaliser le tunnel de base du Mont-Cenis. Deux ans plus tard, le groupement européen d’intérêt économique Alpetunnel est créé. Il est composé des chemins de fer italiens et français, auxquels est confiée la conception de l’ouvrage.

2001-2014-telt-ltf_realizza_gli_studi_preliminari

2001-2014

LTF réalise les études préliminaires

Entre 2001 et 2004, les sommets franco-italiens ont donné le feu vert aux études et travaux de reconnaissance. Le 3 octobre 2001, LTF (Lyon Turin Ferroviaire), société constituée par RFI et RFF et opérant jusqu’en 2015, a été chargée de la conception de la nouvelle ligne ferroviaire et de la réalisation des études préliminaires.

2015-telt-nasce_telt_per_realizzare_lopera

2015

Constitution de TELT pour la réalisation de la section transfrontalière de la liaison Lyon-Turin

La société Tunnel Euralpin Lyon Turin a été créée le 23 février 2015 afin de construire et d’exploiter la nouvelle infrastructure. Le Promoteur public, TELT est institué par les accords binationaux, une société de droit français détenue à 50 % par l’État français et à 50 % par l’État italien, via les Ferrovie dello Stato.

2016-i_parlamenti_danno_il_via_libera_ai_lavori

2016

Accord des Parlements français et italiens pour la construction du tunnel de base

À la fin de l’année, les Parlements français et italien ont ratifié le traité international qui donne le feu vert aux travaux définitifs de la section transfrontalière de la liaison Lyon-Turin. Cette étape permet à TELT de lancer la publication des marchés publics.